ven. Déc 9th, 2022

Meilleures Entreprises

Votre magazine actualité entreprise

Comment devenir freelance ?

attirer l'attention des visiteurs

Choisir ses horaires et lieux de travail, négocier ses propres tarifs, profiter d’une grande flexibilité, etc., les avantages du freelance sont nombreux. Si vous aussi souhaitez travailler à votre propre compte, mais que vous ignorez comment vous y prendre, voici l’essentiel à savoir pour vous lancer en tant que freelance.

Choisir son domaine d’expertise

Travailler en toute autonomie implique de mettre ses compétences au service de sa clientèle. La première étape pour devenir freelance consiste donc à définir les aptitudes que vous souhaitez vendre. Si vous avez des connaissances dans le domaine de la gestion des sites internet, vous pouvez proposer votre savoir-faire aux entreprises qui proposent leurs produits/services en ligne. À ce propos, n’hésitez pas à consulter slis pour savoir comment devenir webmaster freelance.

Pour déterminer votre domaine d’expertise, vous pouvez également vous fier à vos passions. Si vous êtes un féru d’activités physiques, peut-être devriez-vous envisager de devenir éducateur sportif. Avec ce titre, vous pourriez proposer vos services aux personnes qui ont besoin d’un accompagnement quotidien. Il faudra toutefois que vous vous formiez en continu pour optimiser vos compétences.

Choisir un statut juridique pour son activité

Le travailleur indépendant est avant tout un entrepreneur. Il doit de ce fait choisir un statut juridique pour son activité. À cet effet, plusieurs choix s’offrent à lui, à savoir :

  • micro-entreprise ;
  • SASU/SAS ;
  • SARL ;
  • EI/EIRL.

Chacun de ces statuts présente des avantages certains.

Micro-entreprise

Ce régime accorde plus de flexibilité à ceux qui désirent se lancer dans l’entrepreneuriat sans prendre trop de risque. La micro-entreprise est d’ailleurs le statut juridique préféré des freelances.

SASU/SAS

La SAS (Société par action simplifiée) ou la SASU (Société par action simplifiée unipersonnelle) offre la possibilité au travailleur indépendant de garantir la sécurité de son patrimoine. De plus, avec ce statut juridique, les dividendes du freelance sont exemptés des cotisations sociales.

SARL

La SARL (Société à responsabilité limitée) est un régime qui limite les pertes de l’entrepreneur. Avec ce statut, vous avez la possibilité d’accueillir des associés (1 à 100).

EI/EIRL

Avec l’EI (entreprise individuelle) et l’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée, le travailleur indépendant n’a pas besoin d’un capital avant de lancer son activité.

Définir ses tarifs

Devenir freelance nécessite que vous définissiez les tarifs de vos différents services. Pour y arriver, il est important que vous preniez en compte les offres de vos concurrents. Il va donc sans dire que vous devez réaliser une étude de marché. C’est en fonction de ce que vous allez découvrir que vous indiquerez le prix de vos prestations.

Vous pouvez définir vos tarifs de façon horaire ou journalière. Cette option de tarification vous permet de vendre vos compétences à des clients qui veulent vous voir à l’œuvre avant de vous proposer un partenariat sur le long terme.

Vous avez également la possibilité de proposer un tarif hebdomadaire ou mensuel fixe. Pour devenir freelance, il est nécessaire de penser à toutes les options car vous n’avez aucune idée du type de tarification que va choisir le client.

Se rendre visible sur le net

La dernière étape pour devenir freelance consiste à se rendre visible. Pour solliciter les services d’un professionnel, beaucoup de français font recours à internet. Vous devez donc ouvrir votre site web qui constituera votre vitrine. C’est sur ce dernier que vous allez exposer vos offres ainsi que les photos de vos réalisations. Vous pouvez aussi mettre en place des publicités ciblées pour attirer le maximum de prospects.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social menu is not set. You need to create menu and assign it to Social Menu on Menu Settings.